Rencontre avec M. Goyet – Chef de service éducatif – SAVs de l’ATMP

Aller en bas

Rencontre avec M. Goyet – Chef de service éducatif – SAVs de l’ATMP

Message par emilie le Mer 30 Mai - 10:03

4 mais 2018

- Le public :
Le SAVS accueille des personnes souffrantes de troubles psychiatriques et de déficiences intellectuelles.
Il y a assez souvent des enfants chez les personnes accueillies : soit  les mesures ont été mises e place et des enfants faisaient partie de la famille soit les enfants sont arrivés au court de la mesure.

RAF 2017 : sur 109 personnes accompagnées sur le Rhône et la métropole 36 % avaient un enfant soit 1/3 personne
* A noter que ce chiffre comprend des « enfants » qui peuvent être adultes (pour les personnes accompagnées vieillissantes par exemple)
* +ou – 10 personnes avaient un enfant en bas âge (- de 3 ans)

- Fonctionnement :

Le service comprend :
* une équipe de 8 éducateur-trice-s spécialisé-é-s.
* un médecin psychiatre qui s’occupe de la réunion clinique
* un chef de service éducatif
* la directrice de l’ATMP (SAVS + service de tutelle – curatelle)

L’accompagnement se fait au bureau, à domicile et auprès des partenaires
Des accompagnements collectifs ont lieu depuis récemment : repas d’été, mercredi après-midi à thème, des liens avec l’école de socio-esthéticienne, une permanence de « culture pour tous » …
Rien n’a été fait autour de la parentalité mais le SAVS a idée de faire venir un sexologue pour animer un groupe.

Le SAVS accompagne la personne avec une notification MDPH (pour une personne donc)  mais a une préoccupation de la famille dans son ensemble. Ils ne font pas d’accompagnement auprès d’enfants comme le ferait la PMI ou des TISF mais des accompagnements à la parentalité quand même.
L’aide à la parentalité n’est pas juste de faire un lien avec la PMI ou l’AEA mais de participer aux synthèses voir de les impulser en réunissant le réseau autour du PADI, de participer aux audiences du juge pour enfant. L’idée est d’inviter les PADI  si besoin de demander de l’aide aux services « adaptés » plutôt que de faire des signalements.

- Situations :
* Mme M à 5 enfants placés. Le dernier est allé directement de la maternité à l’IDEF. Elle a le désir d’être enceinte mais pas mère. Il y a peu pour elle d’accompagnement à la parentalité mais le SAVS se met  en lien avec la PMI et la maternité pour aider Mme M. dans son parcours.

* Mme D  est une maman qui a besoin d’aide. Elle est mère célibataire. Le SAVS incite Mme D a demander de l’aide à la PMI et à l’AEA (travailleurs sociaux + TISF) pour l’aider dans sa parentalité. L’idée étant que se soit son projet et non que l’aide lui soit imposée.  Le travail du SAVS est donc celui de créateur de lien et d’aide sans l’apporter de lui-même car n’a pas les compétences et le mandat pour aider Mme M dans sa parentalité « effective » (concrète).

* Mme L est une maman déficiente qui vit en appartement seule avec sa fille.  Celle-ci contracte une leucémie. Des aides (TISF + AEA + PMI) se mettent en place. Des outils comme pour la prise de température (Mme L. est analphabète) ont permis que cette maman puisse réagir en amenant sa fille à l’hôpital si besoin.  Mme L avec des outils adaptés a pu gérer cette situation imprévue et exceptionnelle.
NB : Mme L est très entourée, elle a un réseau social important et une famille très présente.

- Les partenaires en cas de besoin d’accompagnement à la parentalité des PADI :
- une orientation a été faite à la Buissonnière sur 3 mois renouvelés  3 mois. L’enfant  a été finalement placé mais le premier lien mère – BB a permis par la suite un vrai investissement de la maman dans la vie de ce BB.
- PMI
- AEA

- Questionnement du SAVS face aux PADI :
* Comment accompagner les PADI dans l’effort psychique qu’est de s’occuper d’un tout petit et de son développement ? Quelle compensation mettre en place face aux besoins de l’enfant auxquels le PADI ne peut pas répondre ? (diagnostic des besoins précis)

* Quelle aide concrète apporter une maman déficiente et à son enfant ? Quels outils concrets ?

* La famille / lien familiale est un préalable psychique et social à la construction de la parentalité des enfants déficients qui deviendront à leur tour parent. Est-ce que les carences éducatives et affectives premières (c'est à dire si le PADI vient d'une famille PADI ou en grandes difficultés) ne créées pas un terrain défavorables à la futur parentalité ?

* l’isolement est un facteur de difficulté supplémentaire pour les PADI mais montre aussi la difficulté préalable à créer du lien.

* Le réseau familial et social du PADI l’aide beaucoup dans sa parentalité. Cette socialisation est surtout le signe que ces personnes ne sont pas en rupture préalablement et construisent un cercle vertueux de lien. Ce lien les aide à faire face à la parentalité.  Ne doit-on pas aider les futur PADI à créer de lien avant toute chose ? Travailler la socialisation des personnes déficientes avec ou sans désir d’enfant au préalable pour lutter contre l’isolement ?

* Ne doit-on pas rapidement placer si besoin (dans les premières semaines) un enfant d’une maman DI ou en grandes difficultés = aller vite si besoin pour éviter les premiers dégâts ? Ou trouver rapidement comment accompagner les premiers temps de façons concrètes et journalières ?

- Constats du SAVS fac aux PADI :
- Il manque sur le département / la métropole des logements adaptés aux PADI : comme la Buissonière quand il y a besoin d’un soutien continu dans les premiers temps.

- Au SAVS les PADI ont un logement autonome. Le problème reste à créer un réseau adapté au soutien à la parentalité à domicile.

- Foyer d’hébergement pour PADI (accueille famille / parent isolé + enfants) ?

NB : Reste la question que se pose M. Goyet sur les lieux d’habitation en lien avec les questionnements du Maïs à savoir de ne pas regrouper les personnes par leur handicap / catégorie de handicap mais de choisir avec qui ont veut vivre en fonction du choix de son mode de vie.

- A lire :
* les actes du colloque de Grenoble (maïs) du 9 au 11-06-2015
«  du plaisir dans l’accompagnement à l’accompagnement au plaisir »
* les livres de Jean FURTOS et Pierre VIDAL NAQUET

emilie

Messages : 37
Date d'inscription : 08/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum